Partager

Que l’on chasse, pêche, que l’on fasse de la randonnée ou d’autres sports de plein air, c’est toujours plus agréable quand on est en forme. On le sait bien, la bonne forme physique a des répercussions sur tous les aspects de notre vie.

Les résolutions ce n’est peut-être plus très à la mode mais la santé devra toujours l’être. D’ailleurs qu’est-ce qu’on se souhaite le plus à minuit le premier janvier de chaque année? Malheureusement ça ne se fait pas tout seul et il faut d’abord le décider franchement. Il faudra faire des efforts et surtout ne jamais arrêter de faire des efforts!

Depuis la première semaine de cette nouvelle année, les salles de sports sont pleines à craquer. Pas besoin d’être devin pour savoir que trois à quatre semaines plus tard l’achalandage aura déjà chuté. Pourquoi? Parce que c’est difficile d’intégrer des changements et des nouvelles habitudes et que si on n’en voit pas rapidement le bénéfice, on est porté à baisser les bras. Voici donc quelques trucs soulevés lors d'une conversation avec mon coach Dino Boisvert du Koliseum Gym, à prendre en considération.

Le fameux objectif atteignable
Le premier s’adresse aux sédentaires et non pas aux sportifs disciplinés. Pour les adeptes du canapé il vous faut un objectif. Pas n’importe lequel. Un objectif atteignable. D’accord mais qu’est-ce que c’est? Peut-être que pendant vos vacances des fêtes vous avez expérimenté un nouveau sport comme la raquette, le ski de fond ou même la marche et vous avez envie de continuer. Ça c’est une bonne piste. Un objectif atteignable ce n’est pas dire que vous allez sortir tous les samedis toute l’année durant. C’est trop long et i y a plusieurs éléments en cours de route qui pourraient vous en empêcher. Vous devez plutôt vous donner un objectif sur un mois pour réaliser une performance. Exemple, marcher entre votre résidence et votre bureau.

L’attirance naturelle vers une activité
Choisissez une activité envers laquelle vous avez une attirance naturelle. Oubliez les conseils du genre : « T’as mal au dos va nager » ou plus généralement « Vous avez tel problème faites telle activité » parce que ça ne fonctionnera pas. On ne peut pas faire un sport à long terme si on ne l’aime pas. Ensuite consulter un professionnel si vous avez des problèmes. Toute activité physique peut s’adapter à vos compétences.

L’accompagnement et l’exemple
L’accompagnement. Ça veut dire quoi? Ça veut dire qui? Idéalement une personne qui a l’habitude de l’activité physique qu’on a décidé de réaliser. Par exemple un ami qui jogge qui pourrait vous accompagner une sortie sur trois et vous transmettre quelques trucs d’initié. Cette personne peut très bien être un professionnel. Je pense ici à un entraineur que vous verriez une ou plusieurs fois par semaine. Quand on a un rendez-vous on se pousse davantage à faire acte de présence. Le coach pourra suivre votre évolution et vous permettre d’évoluer plus rapidement. Il vous permettra de vous dépasser chaque fois et de rentabiliser vos présences en sa compagnie.

L’évaluation des capacités
Il faut améliorer vos capacités. Il faut évaluer vos indicateurs de votre condition physique dès le départ il s’avère qu’une salle de sports qui se respecte pour vous offrir ce service. Autrement vous pouvez rencontrer un kinésiologue qui pourra vous guider. Ce sont votre capacité musculaire, votre endurance de faire un effort prolongé, votre souplesse etc. A partir de ces données c’est facile de se donner un objectif réaliste et de les voir améliorées.

La respiration parfaite
Il est important de respirer. Encore plus de bien le faire surtout pendant des activités aérobiques. Assurez-vous de bien respirer avec l’abdomen et de prendre les bonnes postures selon les exercices que vous avez à réaliser. Cela vous évitera des blessures et vous permettra de poursuivre l’entrainement.

La bouffe que vous ne mangez pas
La nourriture compte pour beaucoup. Il n’y a aucun problème à faire des excès, mais de façon contrôlée. Commencez donc votre journée avec un smoothie. Les fruits et les sucres doivent être consommé le plus tôt possible dans la journée afin d’être éliminés et de vous offrir plein d’énergie. Il faut aussi avoir une saine alimentation. Les protéines sont essentielles au développement des muscles, mais également à la récupération après l’entrainement. Mais au-delà d’une saine nourriture, le pire sera de continuer de bouffer de mauvaises choses. Ce sont elles qui comptent le plus au final dans la balance (ou sur la balance!).

La précision en tête
Soyez spécifique. Assurez-vous d’abord de savoir, avec le plus de précision possible, ce que vous cherchez à accomplir. Se dire de faire plus d’exercices ne veut pas dire grand-chose, car sans objectifs précis, on n’a aucun moyen de savoir si on a réussi. Un peu comme mon conseil 1 mais on ajoute des mesures précises en chiffres.

Les attentes doivent être réalistes
Ayez des attentes réalistes et voyez les choses en face. Vous avez beau vous lever une heure plus tôt chaque jour pour vous rendre au gym, ce qui est formidable en soi, mais si vous êtes du genre à traîner au lit le matin, vous aurez bien du mal à maintenir cette nouvelle routine.

L’adaptation est de mise
Soyez disposé à vous adapter. La routine quotidienne et les imprévus sont souvent des obstacles qui empêchent les gens de tenir leurs résolutions. C’est pourquoi il est important de ne pas se décourager ou d’abandonner si, à cause d’un imprévu, vous ne pouvez pas suivre votre plan pour un jour donné, reportez votre entraînement au lendemain.

L’environnement ça compte
Abonnez-vous à une salle de sports qui sera un endroit stimulant pour vous ou à un cours qui se donne dans un environnement plaisant et qui vous motive. C’est important de se sentir bien dès qu’on y entre pour souhaiter répéter l’expérience.