Partager

À l'invitation de mon bon ami François-Guy Thivierge, dans le cadre de son Défi 55, j'ai décidé de me joindre à son expédition sur le Gasherbrum II, aussi appelé le K4. Cette montagne majestueuse culmine à 8 035 mètres et est située dans la chaine du Karakoram au Pakistan. C'est le treizième des quatorze huit mille mètres de la planète. Un défi parfait pour moi après avoir atteint le sommet du Denali en juin dernier.

Un premier huit mille mètres

Ce sera pour moi une première expérience sur un huit mille. Une première expérience aussi au Pakistan et dans ce coin du globe. Évidemment tous les alpinistes dans leur parcours rêvent un jour ou l'autre de tenter un pic du genre. Le départ se ferait fin juin 2021 pour 45 jours d'aventure.

Ma réflexion fut de courte durée puisque je connais François-Guy. Ce n'est pas un téméraire. C'est un gars réfléchi qui met la sécurité en avant. Il aime la montagne mais ne souhaite pas y mourir pour autant. Ça me ressemble. 

L'autre point important de cette montagne c'est qu'elle est considérée comme la plus sécuritaire des quatorze. La montée se fait à l'abri le long d'une arrête rocheuse et les avalanches potentielles se font du côté opposé à notre itinéraire. Les camps et leurs points de vue n'en sont pas moins spectaculaires. 

Autre fait que j'ai considéré, la logistique sera opérée par Terra Ultima en collaboration avec l'alpiniste Louis Rousseau qui connait l'endroit comme le fond de sa poche pour y être allé à des multiples reprises. Louis à même ouvert de nouvelles voix sur certains pics et quasi réussi le K2 en 2019 rebroussant chemin à 300 m seulement du sommet. J'aime Louis, je le respecte et j'ai une grande confiance dans la stratégie qui sera envisagée.

Tellement hâte de marcher l'approche qui dure une semaine pour enfin apercevoir les grands monstres du coin comme le gros Broad Peak, le célèbre Nanga Parbat et le légendaire K2.

Commanditaires recherchés

Pour réaliser ce type d'expédition cela coûte très cher. C'est malheureusement un sport dispendieux et quand tu n'es pas riche... C'est pourquoi comme plusieurs sports d'ailleurs nous devons nous tourner vers des partenaires financiers. J'ai cette fois un plan de visibilité à grande valeur et de services extraordinaires pour l'entreprise qui voudra s'associer à moi. Des apparitions dans de grands médias nationaux, jumelées à des médias régionaux et locaux. Beaucoup de valeur ajoutée en extra pour que ce soit réellement gagnant pour les parties. 

Si vous représentez une organisation qui pourrait avoir un intérêt, écrivez-moi pour obtenir le plan de match!

K4